Avocette élégante

Les suivis biologiques

Suivi avocette (Crédit photo : Cap Atlantique)

Présentation

Un suivi est réalisé tous les ans sur l’ensemble des îlots créés/restaurés entre avril et juillet, à raison d’un passage hebdomadaire par bassin. Lors de ce suivi, le nombre de couples nicheurs, d’individus bagués et de poussins à l’envol est noté afin d’évaluer précisément le succès de la nidification.

Sur la Presqu’île de Guérande et le marais de Millac ce suivi est étendu à l’ensemble du site.

Objectifs

L’objectif est d’évaluer l’efficacité des travaux de création et d’entretien des îlots de nidification ainsi que la gestion hydraulique mise en place sur les bassins au moyen des indicateurs suivants :

  • Présence et nombre de couples nicheurs sur les îlots créés/restaurés.
  • Taux de réussite à l’envol (au moins 0,8 jeune à l’envol/couple nicheur d’Avocette élégante-Recurvirostra avosetta).
  • Contribution significative des bassins LIFE pour la nidification de l’Avocette élégante (accueil de 30 % de la population nicheuse de la Presqu’île de Guérande et de 10 % de la population nicheuse du Marais breton sur les îlots LIFE de Noirmoutier et de Millac).

Avancement

Les suivis ont débuté en 2019.

Résultats

Marais de Millac: les suivis sont réalisés par la LPO Loire-Atlantique pour le compte du Syndicat Mixte de la baie de Bourgneuf sur la totalité du Marais de Millac avec un focus sur les 30 bassins LIFE.

2019: 28 à 43 couples d’Avocettes élégantes sont recensés sur le marais de Millac. Cette donnée constitue l’état zéro du site.

2020: 44 à 53 couples nicheurs sont identifiés dont 35 couples sur un bassin LIFE ayant fait l’objet d’une restauration écologique avec réalisation d’îlots (0 couples en 2019 sur ce bassin). La productivité sur le marais de Millac est de 0,34 jeunes à l’envol (0,14 seulement sur le bassin LIFE en raison d’une prédation forte).

2021: 45 à 53 couples nicheurs sont présents sur le marais de Millac avec 12 poussins observés dont 27 couples sur 2 bassins ayant fait l’objet d’une restauration écologique sans succès de jeune à l’envol cependant. La productivité sur le marais de Millac est de 0,22 jeunes à l’envol cette année avec une forte prédation.

Marais de Guérande et du Mès : les suivis sont réalisés par Cap Atlantique sur la totalité des marais de Guérande et Bretagne Vivante (pour le compte de Cap Atlantique) sur la totalité des marais du Mès.

2019 : Entre 316 et 346 couples nicheurs pour 132 poussins à l’envol (productivité à l’envol estimée entre 0,33 et 0,41 jeunes à l’envol par couple)

2020 : Entre 506 et 579 couples nicheurs pour un minimum de 93 poussins à l’envol (productivité à l’envol estimée entre 0,16 et 0,18 jeunes à l’envol par couple)

Pour en savoir plus : Téléchargement