Habitat lagunaire

Les suivis biologiques

Suivi de l’habitat lagunaire (faune benthique) sur les marais de Millac (Crédit photo : SMBB)

Présentation

Plusieurs suivis sont menés sur l’habitat lagunaire (lien vers page « habitats : lagunes côtières).

  • Suivi de l’habitat lagunaire et de ses herbiers aquatiques

Ce suivi est réalisé sur tous les sites pilotes, tous les ans, selon la méthode d’évaluation de l’état de conservation de l’habitat lagunaire rédigée par le Muséum national d’Histoire naturelle de Paris, complétée par des suivis plus précis des herbiers (espèces présentes et recouvrement).

  • Suivi des passereaux paludicoles nicheurs sur l’habitat lagunaire composé de roselières

Un suivi à la vue et à l’écoute est réalisé entre mars et juin, en 2019 et 2023, sur les 32 ha de roselières restaurées sur les sites de Guérande et du Mès. Il est couplé à un camp de baguage sur un site pilote de Guérande pour le suivi des passereaux paludicoles migrateurs en août 2018 et en août 2023.

  • Suivi des laro-limicoles hivernants

Il est mis en place sur les bassins de la Presqu’île de Guérande sur deux hivers (2019 et 2023) par un prestataire. Chaque bassin est prospecté une fois de jour et une fois de nuit. Les espèces présentes et le nombre d’individus sont notés pour chaque bassin.

  • Suivi des odonates et du Leste à grands stigmas sur les scirpaies des lagunes

Sur les marais de l’île de Noirmoutier de mai à juillet, un suivi des odonates (suivi des libellules et demoiselles à la vue et collecte d’exuvies) est réalisé sur les sites pilotes couplé à un suivi des Lestes à grands stigmas (Lestes macrostigma) sur l’ensemble des bassins présentant des scirpaies sur l’île (comptabilisation du nombre d’individus, du pourcentage d’individus en tandem et des exuvies).

  • Suivi piscicole

Ce suivi est mené sur un site pilote à Noirmoutier-en-l’île pour évaluer l’ensemble de la faune piscicole peuplant les marais, et plus particulièrement l’Anguille d’Europe (Anguilla anguilla).

  • Suivis des mesures physico-chimiques

Sur les sites pilotes de l’île de Noirmoutier pendant toute la durée du projet, un suivi mensuel des variations de salinité, de pH, de conductivité et de turbidité de l’habitat lagunaire est réalisé sur chaque groupe de bassins présentant les mêmes modalités de gestion hydraulique.

Objectifs

Ces suivis sont menés afin d’évaluer l’efficacité des travaux de restauration réalisés sur l’habitat lagunaire. Est considéré l’habitat lagunaire 1150 ainsi que la faune associée (passereaux paludicoles, odonates, poissons, laro-limicoles hivernants).

Ils seront comparés aux états initiaux et permettront si nécessaire d’adapter les travaux prévus et de définir la gestion hydraulique optimale en fonction des enjeux.

Des synthèses à l’échelle de sites Natura 2000 et sur tout le projet sont prévues.

Avancement

Les premiers suivis ont débuté en 2019 pour les sites où l’état initial était à consolider.

Résultats

Pour le marais de Millac les premiers suivis montrent que les bassins sont peu végétalisés (peu d’herbiers, peu de prés salés). Les travaux devraient permettre un développement des habitats.