La restauration écologique

Les travaux

Talus envahis par le Baccharis et les ligneux (Crédit photo : Cap Atlantique)

Présentation

L’absence d’entretien et de gestion hydraulique des marais salants et salés incultes entraine une détérioration progressive de l’état de conservation des habitats remarquables : envasement des bassins et assèchement, colonisation des ligneux (prunelliers, chênes verts), développement d’espèces invasives, etc…

Faute de gestion hydraulique, les bassins perdent également leur potentiel salicole ainsi que leur potentiel d’accueil pour de nombreuses espèces d’oiseaux.

Les travaux de restauration écologique prévus dans le cadre du LIFE Sallina consisteront donc à :

  • L’entretien du réseau hydraulique (bondres, fossés de ceinture, talus en argile sur Guérande et Mès ; fossés secondaires et tertiaires sur le Marais breton ) pour permettre l’alimentation en eau salée des bassins.
  • La pose et la gestion d’ouvrages hydrauliques pour permette une gestion en eau adaptée aux enjeux écologiques.
  • Le curage périphérique de certains bassins (appelé « rayage » dans les marais salants de Guérande et du Mès), pour éviter l’atterrissement naturel des bassins gérés en eau salée.
  • La création et la mise en forme d’îlots de nidification pour l’Avocette élégante (Recurvirostra avosetta) et les autres oiseaux nicheurs (Echasse blanche-Himantopus himantopus, Sterne pierre-garin-Sterna hirundo…).
  • La réouverture des prés salés par débroussaillage et bûcheronnage des ligneux pour maintenir des milieux ouverts.
  • La fauche de certaines roselières pour éviter leur atterrissement et leur colonisation par les ligneux.
  • La création de pentes douces pour permettre le développement des prés salés atlantiques.
  • La pose de clôture pour mettre en place un pâturage ovin extensif afin d’éviter les repousses de ligneux ou de Baccharis.

Ces travaux, réalisés en grande partie mécaniquement, seront mis en œuvre en dehors des périodes de nidification ou de présence des espèces (amphibiens par exemple) afin d’éviter toute atteinte à la faune.

Talus envahis par le Baccharis et les ligneux (Crédit photo : Cap Atlantique)

 Travaux de broyage de la végétation (Crédit photo : Cap Atlantique)

Ilot colonisé par le Bacchari (Crédit photo : Cap Atlantique)

Rayage (curage périphérique) de bassin (Crédit photo : Cap Atlantique)

Pose d’un ouvrage hydraulique (Crédit photo : Cap Atlantique)

Objectifs

Mise en œuvre de travaux de restauration sur 21 sites pilotes (390 ha).

Restauration et préservation de :

  • 213 ha de lagunes côtières.
  • 77 ha de prés salés.
  • Au moins 108 îlots de nidification sur les sites pilotes et 20 îlots en vasières exploitées.

Avancement

» Marais de Guérande et du Mès :

  • Travaux terminés sur 5 sites pilotes (40 ha)
  • Travaux en cours sur 2 sites pilotes (51 ha)
  • Travaux à venir d’ici début mars sur 3 sites pilotes (24 ha)
  • Restauration ou création de 33 îlots sur les sites pilotes.
  • Restauration de 11 îlots dans 4 vasières exploitées.

» Marais de Millac :

  • 8 bassins en cours de restauration (2 ha) – Travaux suspendus début 2020 à cause des conditions météorologiques.
  • Création de 5 îlots.

» Marais de l’île de Noirmoutier :

  • Travaux en cours sur 1 site pilote (2,8 ha).
  • Création de 4 îlots.

Résultats